Saint Ignace de Loyola

La naissance d’Ignace : Il naît en 1491 au pays basque en Espagne, à l’aube d’un nouveau monde : on y découvrira l’Amérique. Le monde est en effervescence avec la découverte du Nouveau Monde. Mais on a également besoin de refaire son unité intérieure. L’ère est à l’exploration aux voyages périlleux. Ignace se permettra un grand voyage d’abord à l’intérieur de lui-même : ce qui a pu s’avérer périlleux à certains moments. Il fera également de sa vie une grande aventure et se dénommera « le Pèlerin ».Ignace perd sa mère peu après sa naissance[1]. Il cherchera compensation de cette perte dans son amour pour les femmes et pas n’importe lesquelles comme il en parle dans le Pèlerin (p 10) et par la suite à Montserrat, il vouera sa vie à Marie en 1522 : « Il alla s’agenouiller devant l’autel de notre Dame : il y passa la nuit »[2]

Sa personnalité est faite de contrastes dont l’unité ne se réalise que grâce à l’équilibre de l’action. rigueur de la raison et goût des grandes choses; fermeté et tendresse, détermination aussi fixe et immuable qu’un clou vigoureusement enfoncé et souplesse extrême devant les situations et les personnes; regard toujours porté vers le plus universel et passion quasi scrupuleuse pour le détail apparemment infime[3].

Sa conversion : On croit qu’Ignace va mourir après la bataille de Pampelune : il se confesse : « 30 ans de péchés mon Père, de vaine gloire… »[4] Ignace se convertit à 30 ans et se montre très déterminé.

Sa vocation : Ignace a fait un cheminement : Le Seigneur l’a conduit, la fait cheminer en lui enseignant le discernement des Esprits. Il s’est révélé à lui. Ignace a écrit ce qui pourrait « être utile aux autres »[5] dans ce qu’il a vécu : ce sont les Exercices spirituels : un trésor de la littérature spirituelle. « Ses Exercices spirituels tracent un chemin à qui veut consacrer sa vie à la plus grande gloire de Dieu »[6] Il commence à les enseigner. La route ne lui sera pas facile. L’Inquisition l’arrêtera 11 fois : il en sort toujours vainqueur, même s’il fait face à 4 procès [7]même s’il doit faire de la prison 3 fois : [8], 22 jours en cette troisième fois [9]même s’il fait face à bien des persécutions et est objet de fausses rumeurs, plus souvent qu’à son tour. Ces épreuves l’amènent à dire : « je dois faire des études. Il étudie à paris : il fait faire les Exercices à Fabre, à François Xavier : c’est le premier trio de la communauté des compagnons de Jésus qu’il fonde à Paris en 1534.

Toi qui veux t’engager sur la route des Exercices, tu y découvriras ta mission personnelle sur la PLANÈTE TERRE.

[1] Note de cours : Christian Grondin, 13 sept. 2005
[2] Ignace de Loyola par lui-même, Supplément de Vie chrétienne, No 350, Directeur de la publication : Philippe Bertrand, by « Vie Chrétienne » Imprimerie STEDI, p. 21
[3] Écrits Ignace de Loyola, Ecrits, traduits et présentés sous la direction de Maurice Giuliani, sj, Collection Christus, no 76, Bellarmin, p 8
[4] Tiré du vidéo : « St Ignace de Loyola I Le chevalier » de Michel Bodin
[5] Écrits Ignace de Loyola, Ecrits, traduits et présentés sous la direction de Maurice Giuliani, sj, Collection Christus, no 76, Bellarmin, p. 42
[6] La liturgie des heures Volume 3 p 1187 : 31 juillet
[7] Écrits Ignace de Loyola, Ecrits, traduits et présentés sous la direction de Maurice Giuliani, sj, Collection Christus, no 76, Bellarmin, p. 24
[8] Ignace de Loyola par lui-même, Supplément de Vie chrétienne, No 350, Directeur de la publication : Philippe Bertrand, by « Vie Chrétienne » Imprimerie STEDI, p. 86
[9] Idem, p. 88